Écriture Paris

couverture cahier GurvanLe cahier Gurvan : une nouveauté pour les débutants ou les élèves dys

Cela fait déjà plusieurs années que notre collège Anne-Gaël Tissot, graphopédagogue à Obernai (Alsace) et membre fondatrice de l'association 5E, a mis au point le lignage Gurvan. Ce lignage est un lignage Seyès classique, spécialement aménagé pour être plus facile à utiliser par les élèves dyspraxiques. Depuis, il a été amélioré avec le concours de nombreux enseignants et adopté par des classes pour le premier apprentissage de l'écriture, en GS ou au début du CP.

 

La dyspraxie visuo-spatiale

Gurvan, qui est allé voir Anne-Gaël Tissot chez sosecriture pour rééduquer son écriture, souffre d'une dyspraxie visuo-spatiale, c'est-à-dire d'un trouble qui lui rend l'exécution de certaines tâches très difficile. La dyspraxie visuo-spatiale est un trouble de la coordination visuo-motrice : la personne a du mal à coordonner sa main et son œil. Les tâches les plus simples, que la plupart des gens automatisent rapidement - manger, s'habiller - sont difficiles à exécuter car elles demandent effort et concentration. A plus forte raison, l'écriture, qui est une tâche complexe, peine à s'automatiser.

Les enfants qui souffrent de dyspraxie visuo-spatiale ont du mal à se repérer dans l'espace de la feuille. Ils concentrent tous leurs efforts pour écrire sur les lignes, ce qui les empêche de se concentrer sur le contenu de ce qu'ils écrivent. On a là un phénomène bien connu de double tâche.

Gurvan, donc, voyait mal les lignes du papier Seyès. Elles étaient trop rapprochées, pas assez contrastées, pas assez marquées. Il a guidé Anne-Gaël Tissot, lors de sa rééducation d'écriture, dans la fabrication d'un lignage sur mesure. C'est en son honneur qu'elle a baptisé le lignage ainsi créé.

 

Un lignage simple et facile d'emploi

Ce cahier a un double but : il est conçu d'une part pour accompagner les élèves qui le peuvent vers l'écriture sur les cahiers ordinaires utilisés à l'école et d'autre part comme une alternative pour les élèves dont les troubles visuels ne permettent pas qu'ils écrivent sur ces cahiers ordinaires. Voici la liste de ses principales caractéristiques.

lignage Gurvan présentation

 

Des couleurs similaires au Seyès

Le papier Gurvan reprend les couleurs habituelles du papier Seyès (papier à grands carreaux) : ligne de base bleu violacé, interlignes bleu clair, marge rouge. Les enfants prennent donc des repères qu'ils retrouveront ensuite.

Une ligne de base bien marquée

Plus contrasté que le papier habituel, le lignage Gurvan permet à l'élève de clairement distinguer la ligne sur laquelle il doit écrire. Ce contraste visuel est essentiel pour les enfants ayant du mal à percevoir la ligne.

Des interlignes de couleurs

Les zones dans laquelle l'élève doit écrire sont entièrement colorées. Le « tunnel » dans lequel se positionnent toutes les lettres est assorti à la ligne de base. Les zones montantes et descendantes sont en bleu bien plus pâle, de la couleur des interlignes. Toutes les lettres doivent se positionner entièrement dans les zones colorées. L'élève sait donc instantanément s'il se situe dans une zone dans laquelle on écrit tout le temps (la zone foncée), on écrit parfois (la zone claire des lettres qui montent et qui descendent) ou on n'écrit jamais (la zone blanche).

Des lignes espacées

L'injection d'interlignes supplémentaires permet d'espacer considérablement les lignes. C'est très important pour les élèves ayant une déficience visuelle, qui ne peuvent pas prendre de repère dans le lignage ordinaire : les lignes se troublent quand ils les regardent.

De plus, l'éloignement entre les lignes évite le problème des enchevêtrements possibles entre les lettres qui montent d'une ligne et celles qui descendent de la ligne précédente. Dans cet exemple, on voit la difficulté pour écrire les ff de "affreusement" juste sous les ff de "souffle".

télescopage

 

Un cahier utilisable dès la maternelle

Le lignage Gurvan est disponible depuis plusieurs années, dans divers formats, sous forme de feuilles téléchargeables. Cependant, nous savons que les élèves dys et les enfants les plus jeunes ont le plus grand mal à gérer les feuilles volantes. La parution du lignage sous forme de cahier devrait répondre aux besoins de nombreux enfants.

Ce premier cahier Gurvan adopte le même format que le cahier GS de la collection Mes cahiers d'écriture de MDI : un format 22 x 17 cm, à l'italienne. C'est un format tout à fait adapté à la taille des élèves de GS ou de début de CP.

L'interlignage choisi est de 3 mm. C'est un interlignage suffisamment grand pour tenir compte de la motricité immature des jeunes élèves, qui n'ont pas encore acquis la précision nécessaire pour écrire dans le lignage 2 mm, mais pas trop grand non plus pour ne pas inciter les enfants à former les lettres d'un geste du poignet et non d'un geste des doigts.

 

 

 

Article de 2013 sur le lignage Gurvan et papier Gurvan à télécharger

Site d'Anne-Gaël Tissot, sos-ecriture

 

 

Pin It