Écriture Paris

En petite section : vers l'écriture

Cet article a été publié en 2013. Depuis, Sabrina Rossi, de plus en plus passionnée par le travail mis en place autour de l'écriture, a suivi la formation de l'association 5E et est devenue elle-même rééducatrice en écriture.

 

En petite section de maternelle, on n’écrit pas. Cependant, de nombreuses activités peuvent être mises en place qui préparent, en amont, le geste d’écriture.

L’école maternelle Marcel Pagnol, aux Mureaux, en région parisienne, a décidé d’entamer une réflexion d’équipe sur la mise en place du geste d’écriture. Une progression raisonnée a ensuite été mise en place sur l’ensemble du cycle 1.

Les enseignants de CP du secteur scolaire ont été impressionnés par la qualité de l’écriture des élèves ayant bénéficié de cet apprentissage tout au long de l’école maternelle.

Sabrina Rossi, qui faisait partie de cette équipe, a bien voulu partager son expérience sur ce site et je l'en remercie vivement. Je vous présente donc sa progression ainsi que des images très parlantes des ateliers qu’elle a mis en place. En petite section, l’attention est portée sur la tenue du crayon, le déplacement du poignet, l’alignement des objets et la souplesse des doigts.

 

Progression

  • Identifier les doigts concernés par la tenue du crayon (pouce / index / majeur)
  • Apprendre des comptines pour dissocier ses doigts
  • Faire des jeux de doigts pour délier les doigts des deux mains
  • Apprendre à plier son pouce
  • Délier son index (plier / déplier l’index, tracer de petits traits verticaux avec l’index en alignant la main avec l’avant-bras)
  • Travailler le contact entre la pulpe du pouce et le côté de la dernière phalange du majeur (endroit où l'on pince le crayon)
  • Positionner sa main sur la feuille en percevant bien le contact
  • Prendre l’outil (baguette, stylo) dans les bons doigts et travailler la pression de l'index dessus
  • Faire glisser la main sur la feuille
  • Apprendre à reconnaître sa main droite (donc par opposition sa main gauche), puis sa droite et sa gauche
  • Percevoir l’horizontalité de la ligne
  • Tracer une ligne glissante
  • Aligner des objets de manière régulière, de gauche à droite, et gérer le retour à la ligne

Quelques erreurs à éviter

  • Ne pas donner de modèles en écriture bâton à repasser : l'enfant n'apprend pas du tout le geste formateur de la lettre
  • Eviter les "fiches de graphisme", qui n'ont souvent aucun intérêt pédagogique réel
  • Eviter les outils trop gros, favorisant la prise palmaire

Quelques ateliers

Ateliers d’alignement d’objets

Tout au long de l'année, différents ateliers sont mis en place visant à faire percevoir aux enfants le sens et le rythme d'alignement des objets. Ils doivent également apprendre à revenir à la ligne une fois la première ligne terminée. L'enfant encode ainsi le sens gauche-droite de l'écriture.

Ce travail d'alignement est mis en relation avec un travail sur le rythme : la maîtresse frappe dans ses mains le rythme d'une comptine tandis que les enfants alignent les petits objets. Un disque peut également être utilisé, si le rythme en est lent et bien marqué.

écriture petite section image 1D'abord, on aligne différents objets. Les bouchons de bouteille sont gros et aisés à saisir.

écriture petite section image 2

Les allumettes sont plus difficiles à saisir et exercent la motricité fine. De plus, elles doivent être disposées verticalement. Là encore, on respecte le rythme d'alignement et le retour à la ligne. Noter que pour certains élèves, la perception de l'occupation de l'espace est loin d'être évidente et nécessite un accompagnement.

Ce n'est que dans un troisième temps que l'enseignante utilise des gommettes afin de laisser une trace du travail.

écriture petite section image 3

On remarquera que les gommettes de forme carrée ou triangulaire présentent la difficulté supplémentaire de devoir être posées sur leur base. C'est important, car cela prépare à poser les lettres "sur leur base".

Ateliers pour plier l'index et poser le poignet

Pour écrire, il faut apprendre à différencier le mouvement des doigts de celui du poignet. Dans un premier temps, on apprend à bouger les doigts en laissant le poignet bien posé sur la feuille, puis on s'exerce à déplacer le poignet par glissement sur la feuille.

 

Sur une grande feuille collective, les enfants ajoutent des "gouttes d'eau" à la peinture au doigt. Petit à petit, ils apprennent à poser le poignet au contact de la feuille, ils perçoivent la verticalité du geste et ils s'exercent à plier leur index.

 

Dans un deuxième temps, les élèves font une ou goutte d'eau (en repassant deux fois), puis travaillent le glissement du poignet sur la feuille.

 

Ateliers pour apprendre à tenir le crayon

Le travail est effectué avec une baguette chinoise, qui est plus longue et plus facile à prendre en main qu'un crayon dans un premier temps.




Les enfants s'entraînent à tenir la baguette entre le pouce et le côté de la phalange du majeur (après avoir travaillé les jeux de doigts permettant de percevoir cette pince particulière) et à la caresser de leur index. Ainsi, ils apprennent dès le début à alléger la pression sur le crayon et à le tenir souplement.

 

Je remercie chaleureusement les parents d'élèves qui ont autorisé la diffusion des images de leurs enfants à des fins pédagogiques.