Écriture Paris

 

couverture MS

Mes cahiers d'écriture : la Moyenne Section

Le cahier "Prélude à l'écriture cursive"

Depuis des mois, la demande était forte parmi les enseignants de maternelle d'un cahier spécifique à la Moyenne Section. Or, en Moyenne Section, on n'écrit pas en cursive. Le pari était donc de créer un cahier qui permette de préparer à l'écriture cursive, mais sans aller jusqu'au tracé des boucles, pointes, lettres rondes, ponts, etc.

N'ayant moi-même plus enseigné en Moyenne Section depuis près de vingt ans, j'ai fait appel à ma collègue et amie Isabelle Godefroy, présidente de l'association 5E, qui a exercé en maternelle durant la majorité de sa carrière, et qui a accepté d'être la co-autrice de ce cahier.

La collection Mes cahiers d'écriture, chez MDI, vient donc de s'agrandir avec ce cahier intitulé "Prélude", puisqu'il se situe avant l'écriture cursive. Je suis ravie de pouvoir vous le présenter aujourd'hui dans le détail. Les professeurs d'école qui pratiquent déjà son grand frère, Mes cahiers d'écriture de Grande Section, y retrouveront de nombreux éléments qu'ils connaissent bien, comme les rabats pour bien positionner son avant-bras, le gribouillage, le coloriage, etc.

 

Comptines, pâte à modeler et gym des doigts

Dans ce cahier de 48 pages, aucune lettre n'est tracée avant la page 35 et on ne propose pas aux enfants de toucher un crayon avant la page 15. C'est dire l'importance proportionnelle de tout ce qui doit être fait avant l'écriture, pour permettre aux élèves d'acquérir tous les fondamentaux : mobilité et tonicité des doigts, intégration des réflexes primordiaux, lien entre la parole et le geste, puis automatisation de la bonne tenue du crayon, de l'utilisation du pouce et du déplacement du bras dans le sens conventionnel de l'écriture.

Les premières pages du cahier présentent donc des exercices de gym des doigts. Certains sont déjà présents dans les autres cahiers de la collection, d'autres spécifiques, par exemple le jeu de la sorcière et celui des bisous.

 

sorcière

La sorcière fait les doigts crochus, pour apprendre à plier le pouce

 

bisou

Les doigts se font des bisous, pour apprendre à mobiliser pouce, index et majeur ensemble

 

Des exercices de pâte à modeler sont ensuite proposés. Il est bien entendu que les activités libres et créatives avec de la pâte à modeler sont à encourager et ne doivent pas être remplacées par ces exercices, qui viennent en complément. Et nous faisons confiance à la créativité des enseignants pour en inventer bien d'autres !

boule doigtsgalette

 

De nombreuses comptines sont également proposées. Certaines ont pour but de délier les doigts - mais aussi bien sûr de mémoriser un texte et de coordonner mouvements et texte, ce qui est la base de l'écriture. D'autres sont proposées spécifiquement pour apprendre la bonne tenue du crayon, en automatisant le "pouêt-pouêt", à savoir le contact entre les points tracés sur le côté de la dernière phalange du majeur et sur la pulpe du pouce.

 

 

totomobile

Chaque comptine comporte un QR code permettant d'avoir accès à une version chantée.

 

totomobile isa

 

Toutes ces activités - comptines, gym des doigts, pâte à modeler - doivent être pratiquées très régulièrement toute l'année et complétées par toutes les activités de motricité fine qui sont menées régulièrement en maternelle : bricolage, tressage, tissage, piquage, froissage, enfilage de perles, jeux de construction, utilisation d'outils, etc.

Tenue du crayon et déplacement du bras

De nombreux exercices sont proposés pour aider l'enfant à encoder une tenue de crayon efficace. En effet, il ne suffit pas de tenir son crayon de manière correcte, mais il faut également apprendre à mobiliser son pouce pour ce ce soit lui qui fasse bouger le crayon. Les activités de gribouillage et de coloriage, le tracé du chemin du yoyo sont des occasions de s'entraîner.

 

gribouillage

 

Comme dans le cahier de Grande Section, les colonnes permettant de bien positionner son avant-bras peuvent être prolongées grâce à des rabats, présents sur les deux couvertures. L'enseignant devra bien insister pour que l'enfant incline son cahier plutôt que de se tordre le corps pour mettre son avant-bras dans la colonne.

rabats

 

IMG 4175

Exemple d'utilisation des colonnes en classe, avec le cahier de Grande Section. Photo : Agathe Cymer.

 

Pour avoir une écriture fluide, il faudra faire glisser l'avant-bras sur la table, de gauche à droite. De nombreux enfants ont du mal à réaliser ce geste et ont tendance soit à garder le poignet levé, soit à avancer par petits sauts. Plusieurs activités leur permettent de s'entraîner à glisser tout l'avant-bras sur la table, sans bouger les doigts et en gardant leur poignet fixe.

 

circuit

 

 

 

L'apprentissage des capitales d'imprimerie

Nous avons fait le choix de proposer dans ce cahier des exercices préparatoires au tracé des capitales d'imprimerie, puis le tracé des lettres elles-mêmes. Il faut cependant avoir à l'esprit que les programmes de 2015 indiquent clairement que l'enseignement du tracé des capitales d'imprimerie n'est pas systématique. Il n'y a donc aucune obligation d'enseigner le tracé de toutes les lettres à tous les enfants.

Il nous a cependant paru utile d'aborder les formes de base de la capitale d'imprimerie - le trait vertical, le trait horizontal, le trait oblique, le rond, le rouleau (demi-rond en sens horaire).

 

pommes

L'apprentissage du sens de rotation du rond se fait grâce aux demi-pommes.

 

lynx

Il est ensuite réinvesti dans des activités de discrimination visuelle.

L'enseignant devra veiller à ce que les tracés soient effectués dans le bon sens.

 

tasses

L'apprentissage du sens de rotation du rouleau (présent dans les B, D, P, R) se fait grâce aux anses des tasses.

 

Les capitales d'imprimerie ne sont pas du tout une étape indispensable à l'apprentissage de l'écriture cursive. Par contre, il est utile de savoir les tracer, ne serait-ce que pour pouvoir écrire les noms propres avec leur majuscule initiale.

Par ailleurs, nous savons à quel point l'écriture du prénom prend une grande place - souvent trop importante, à notre avis - dans les classes de maternelle. Il nous a donc semblé judicieux de rappeler que l'écriture du prénom n'est pas un moyen en soi d'apprendre à tracer les lettres, mais qu'au contraire c'est une fois que le tracé des lettres est correct qu'on peut aborder l'écriture du prénom. Celle-ci est donc proposée en toute dernière page du cahier. Faut-il le rappeler, l'écriture du prénom est une activité inégalitaire, qui met Yseult en difficulté par rapport à Lola, Pierre-Alexandre par rapport à Ali. Il faut donc éviter de trop focaliser son enseignement là-dessus. Les enfants peuvent signer leurs travaux avec une étiquette, un tampon, un symbole...

 

Nous proposons donc dans les dernières pages du cahier le tracé des capitales d'imprimerie par familles de formes, sur une ligne simple, à raison de deux lettres par page. Il nous semble important d'insister sur les tracés de haut en bas, qui sont travaillés préalablement grâce à l'exercice des barreaux, et de gauche à droite, travaillés avec les échelles de pompiers. Ces tracés seront également réinvestis plus tard dans l'écriture des chiffres.

 

lettres

 

Nous espérons vivement, Isabelle Godefroy et moi-même, que ce cahier sera utile aux enseignants de Moyenne Section. Vous pouvez le feuilleter intégralement en cliquant sur ce lien : https://fr.calameo.com/read/00535833531bcf2fe2260

 

 


Pin It