Écriture Paris

Pourquoi nos élèves écrivent-ils aussi mal ?

épisode 6

6. Les "compétences" à cocher sur des listes fragmentent les apprentissages

Dans le but louable de suivre au plus près les avancées des élèves, les grands domaines habituellement évalués - écriture et soin, grammaire, conjugaison, orthographe, rédaction... - ont été progressivement atomisés en de multiples compétences, qui sont actuellement en train d'être plus ou moins unifiées dans le cadre du nouveau livret numérique national obligatoire.

Les compétences évaluées ressemblent à ceci1 :

compétences

Pour pouvoir remplir ce livret, les enseignants en sont réduits à devoir calibrer des évaluations correspondant à ces compétences. Des questions se posent en permanence, à chaque compétence. Les discussions de salle des maîtres sont sans fin :

- Il écrit de manière lisible, mais ne respecte pas la ligne. Il a bon ou pas à la première compétence ? Il faudrait la scinder en deux pour séparer "dans une écriture cursive lisible" et "sur des lignes".

- Il écrit phonétiquement des mots sous la dictée. Il a bon ou pas à la deuxième compétence ? Que veut-on dire par "graphies étudiées", correspondance phonétique ou orthographe ?

- Que veut dire "écrire collectivement" ? Comment l'évaluer individuellement ? C'est une note de participation ? Ou bien on note la capacité à copier le résultat ? Mais alors, quelle est la différence avec la première compétence ?

- La compétence suivante, "comparer sa production à un modèle et rectifier", est assez claire. Mais quelle est la différence avec la dernière compétence, "relire sa production et la corriger en fonction des indications données ?"

- Que veut dire "copier un texte par mots entiers ou groupes de mots" ? On évalue les stratégies de copie de l'élève, le nombre de regards sur le modèle ? S'il respecte l'orthographe, la présentation, les majuscules, mais que ça n'est pas soigné, il a bon ? Si c'est soigné mais qu'il y a des fautes, il a bon ? A moitié bon ?

- Voilà maintenant qu'il faut évaluer le fait de faire un dessin pour illustrer. Que faut-il évaluer ? La présence du dessin ? Sa qualité plastique ? Sa pertinence, prouvant la compréhension du texte ?

- La compétence "écrire sans erreur 5 lignes sous la dictée" me semble claire.

- Concevoir et écrire une phrase simple me semble clair aussi, sauf que je ne sais plus si je dois évaluer la qualité de la graphie et/ou de l'orthographe ou seulement celle de la production écrite. Probablement celle de la production écrite puisque les deux autres aspects ont été vus précédemment.

- La dernière compétence me semble faire doublon avec la troisième.

Finalement, on peut se retrouver, si on fait des évaluations séparées pour chaque compétence, avec un profil très étonnant, où l'enfant validera "copier un texte par mots entiers et groupes de mots" mais pas "écrire de manière lisible", ce qui semblera indiquer qu'il sait copier, mais pas de manière lisible, alors qu'en fait il a probablement juste réussi l'un des exercices et raté l'autre.

Bref, tout cela est d'une complication extrême, chaque formulation est sujette à interprétations. D'un enseignant à l'autre, les mêmes items seront évalués de manière très différente. Et finalement, on ne saura pas forcément si l'élève, oui ou non, écrit correctement. De plus, il sera très difficile de faire la différence, dans ces compétences, entre ce qui relève du geste graphique et ce qui relève de la connaissance de la langue.

Catherine Huby vient d'écrire un excellent article sur le rôle politique de cette culture de l'évaluation, auquel je vous renvoie si vous vous intéressez à la question et à ses implications en cette période électorale : Autonomie ? Non merci !

Ici, je veux me contenter de constater que l'usine à cases, si souvent dénoncée, qu'est devenue l'évaluation, a des conséquences désastreuses sur l'acquisition de l'écriture en faisant perdre tous repères tant à l'enseignant qu'à l'enfant et aux parents.

Sixième constat : l'atomisation des "compétences" ne permet pas de savoir clairement où en est l'élève.

 

1. Compétences à évaluer proposées par l'Académie de Metz-Nancy pour le cycle 2.

 

 

Épisodes précédents :

épisode 1

épisode 2

épisode 3

épisode 4

épisode 5

 

Épisodes suivants :

épisode 7

épisode 8

 

Pour aller plus loin sur la question des compétences :

analyse sur l'évaluation par compétences en BTS, par Jean-Christophe

comment "entrer dans l'écrit" à la maternelle, par Catherine Huby

 

Pour en savoir plus sur la rééducation de l'écriture :

association de rééducateurs en écriture indépendants

sos écriture

rééducation écriture

 

Formations pour enseignants :

formation à l'écriture pour enseignants